Réunion de coordination du 02 octobre 2023

La réunion présidée ce jour par le Pr. TEWA Jean Jules, a débuté par une mise au point du niveau d’avancement des activités sur le développement du capital humain. Le début des formations est pour la mi-octobre et pour la bonne marche de cette activité, Mme PENDE devra être relancée sur le retour des candidatures par les ministères sollicités. Il est convenu d’arrêter la liste des candidats pour lundi prochain. Un check-in des réponses sera planifié pour déterminer les entités ayant répondu et relancer directement les structures accusant un retard.
En prélude à l’organisation des formations, le service financier par le biais de la RAF sollicite les TdR pour cela, cette tâche est confiée au Pr. OBOSSOU et la réalisation d’une charte du participant reprenant les droits et devoirs du participant et de l’UGP est confiée à Mme EBONGUE.

Concernant les activités sur l’Observatoire régional des TIC, nous pouvons dire que l’appel à candidature pour la sélection d’un prestataire pour la réalisation de la plateforme dudit Observatoire est arrivé à son terme le 29 septembre dernier et certaines offres ont été reçues. En vue de l’analyse prochaine des offres, l’ouverture desdites offres est prévue pour le vendredi 06 octobre prochain à 11H00 précises à la salle de réunion du projet CETIC.

S’agissant des activités de collecte des lots 1 & 2, les experts du cabinet DBS sont de retour au Cameroun depuis vendredi passé. Ceux-ci reviennent de leur mission de travail avec les membres du groupe de travail du Tchad. Selon l’expert junior N°1, le point focal serait en train de rédiger le rapport sur cette descente du cabinet.
En RDC, M. MUKENY confirme que le remplaçant de M. PERO Marcel est d’office le nouveau point focal sectoriel, mais que sa désignation n’est pas encore formalisée. Le président de séance invite l’expert junior N°1 à s’assurer de la formalisation dudit point focal, mais aussi que les experts du cabinet DBS fassent le point sur les questionnaires reçus car la descente devrait se focaliser sur ces structures n’ayant pas fait parvenir leur questionnaire.
Les activités au Gabon, nous pouvons dire qu’un point conjoint doit être fait entre M. MISSENGUE et Mme TEMGOUA. En vue de cela M. MBOU doit rappeler la validation des questionnaires reçus aux experts du cabinet DBS.
Au Congo, une réunion a eu lieu mardi dernier, il résulte de cette réunion que les opérateurs ont quasi rempli les questionnaires, mais un grand nombre de membres du groupe de travail ont été soit nommé ou désigné sénateur. Notons que l’INS, n’a toujours pas avancé. Une proposition de séance ZOOM sera faite par secteur pour permettre la validation des différents questionnaires.
Le Président de séance suggère de fournir un effort pour avoir le fichier des attendus avant toute descente dans ce pays. M. MBOU doit faire savoir à ATTIPO qu’il est important que celui-ci ait les contacts des personnes remplissant réellement les questionnaires.

La suite de la réunion a consisté au suivi de la mise en œuvre des recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 15 =

Aller au contenu principal