Réunion de coordination du 09 octobre 2023

La réunion présidée ce jour par le Pr. TEWA Jean Jules, a débuté par une mise au point du niveau d’avancement des activités sur le Développement du capital humain. Le point sur les candidatures fait état de 27 candidatures reçues au niveau du MINPOSTEL. Il faut noter que les candidatures de la primature et de l’ART sont toujours attendues. La date calée pour le début de la formation est fixée pour le 30 octobre 2023. Le président de séance recommande de tout mettre en œuvre pour que les candidats soient notifiés le plus tôt possible et que les mesures soient prises à temps pour une bonne organisation de ces formations. Une simulation de la gestion de ces formations est attendue de la part de la RAF au vu du nombre de candidatures reçues.

S’agissant des activités sur l’Observatoire régional, il est demandé d’une part à l’Expert senior d’apprêter un draft de correspondance adressé à l’ARTAC avec pour objet « Désignation d’un point focal ARTAC pour chaque pays », contenant un minimum des attentes de ceux-ci dans ces pays. D’autre part, les travaux du Comité au MINPOSTEL sont bien avancés avec les livrables des sous-commissions portant le même nom à savoir : TdR, Cahier de charge et Indicateurs, il reste les activités de la sous-commission « Accompagnement institutionnel ».

S’agissant des activités de collecte, il a tout d’abord été question du Cameroun et du rapport attendu de la part du cabinet DBS qui est censé être remis à l’UGP au plus tard lundi le 15 octobre 2023. C’est dans ce sens que l’expert junior N°1 à la charge de relancer les experts du cabinet.
Au niveau du Tchad, M. ALBAKHIR Babikir assure qu’il continue les échanges avec les experts du cabinet DBS et les assiste lorsque ceux-ci remontent des difficultés dans l’analyse des questionnaires remplis. Néanmoins, nous pouvons dire que 80% des données ont été collectées lors du séjour des experts et actuellement 20% se font en cours mais à travers un travail à distance. Malgré tout, les experts du cabinet espèrent recevoir les données de manière officielle pour éviter des rejets lors de la validation. Parallèlement, le PF Sectoriel apprête les rapports et liasses de documents justificatifs des fonds reçus pour la gestion des sessions des groupes de travail.
En RDC, nous sommes toujours en attente du retour du nouveau point focal sectoriel pour officialiser sa nomination. Un draft de programmation de séance Zoom avait été envoyé au point focal universitaire qui dit n’avoir rien reçu mais propose un début des travaux pour mercredi.
S’agissant du Gabon, les séances devraient démarrer au courant de la journée de demain ou de mercredi. La méthodologie est de faire le point de ce qui a été reçu avant d’organiser les séances zoom.

La suite de la réunion a consisté au suivi de la mise en œuvre des recommandations.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 7 =

Aller au contenu principal