Réunion de coordination du 04 septembre 2023

La réunion a débuté ce jour par le suivi du dossier sur les fonds de contrepartie sous la présidence du Pr. TEWA Jean Jules. S’agissant desdits fonds de contrepartie, il est adopté de préparer un dossier à soumettre séance tenante au Ministre délégué mais en prélude à cela, il est tout d’abord question de faire la demande d’audience pour que le Coordonnateur rencontre ledit Ministre. En vue de la réunion tripartite avec la DUE et la CAON, il est prévu de mettre à jour le fichier de présentation du projet pour une éventuelle présentation lors de cette séance de travail.

S’agissant des activités de collectes des lots 1 & 2, on peut noter qu’au Tchad la descente est prévue pour le 17 septembre prochain, néanmoins le point focal sectoriel aimerait disposer du calendrier détaillé pour organiser la descente des experts du cabinet DBS. En prélude à cela, deux problèmes sont soulevés par le point focal, à savoir :
– La logistique des sessions ;
– La logistique des déplacements pour les différentes visites de courtoisie.

Des séances ZOOM sont organisées cette semaine et la première aura lieu demain avec le sous-groupe infrastructure pour commencer les échanges entre les experts du cabinet DBS et les parties prenantes à la collecte des données.
En RDC, le président de séance souhaite qu’une descente soit effective dans ce pays dans la mesure du possible juste après la descente des experts du cabinet au Tchad.
Pour la RCA, la réaction du Secrétaire général du ministère chargé des TIC est toujours attendue après un mois et demi.
S’agissant du Congo, il est convenu de faire un mail aux points focaux nationaux pour recadrer l’activité de collecte où l’on précise que ce n’est pas une enquête mais plutôt un renseignement des questionnaires avec les données existantes. Par ailleurs, le président de séance aimerait connaître la situation des autres structures en matière de collecte des données.

Pour finir avec le suivi des activités des lots 1 & 2, il faut dire qu’au Cameroun, la réaction du MINESUP reste attendue et il faut croiser avec Mme TSAFAK pour actualiser la situation de collecte des données au Cameroun.

Concernant les activités sur le développement du capital humain, il faut noter que le formateur a envoyé la version finale du support pédagogique pour la « Gouvernance des infrastructures TIC», pourtant il devrait faire parvenir pour les deux lots dont il est l’adjudicataire.
Pour permettre une validation de ces documents envoyés par l’expert en formation, il est décidé de lui faire un mail pour faire savoir au dit formateur qu’une réponse point à point des remarques et suggestions faites précédemment par les membres de l’UGP, est attendue de sa part.

La suite de la réunion a consisté au suivi de la mise en oeuvre des recommandations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + dix-sept =

Aller au contenu principal