Réunion de coordination du 25 septembre 2023

La réunion présidée ce jour par le Pr. TEWA Jean Jules, a débuté par le compte rendu de la descente de M. FOGANG Aristide, membre de l’UGP au Tchad. Celui-ci est de retour au Cameroun après quatre jours de travail intense avec les experts de DBS et les Points focaux nationaux du Tchad. Selon M. FOGANG, cette descente a eu un effet positif sur la collaboration avec l’équipe pays et la collecte des données va bon train. Toujours selon lui, les autorités tchadiennes comptent capitaliser l’expérience du PAGIRN-PPTIC Cameroun, dans le cadre du PAGIRN volet aviation implémenté au Tchad.

S’agissant des activités de collecte des lots 1 & 2, les experts du cabinet DBS sont toujours au Tchad pour continuer une série de réunions en vue d’accroître le taux de collecte des données dans ce pays et ils seront de retour au Cameroun à partir de mercredi prochain.
Pour ce qui est de la RDC, selon le Point focal universitaire M. MUKENY, il pense que le Directeur de cabinet désignera un nouveau point focal sectoriel ce jour. La descente étant prévue dans les prochains jours, il serait important que l’UGP ait un point d’entrée dans ce pays pour faciliter la collecte des données par les experts du cabinet et les échanges avec les différentes structures pourvoyeuses de données.
Au Gabon, le scénario est inversé car M. MISSENGUE juge un manque d’implication du Point focal universitaire. Le président de séance suggère d’informer celui-ci pour qu’il apporte même une assistance même morale au PF sectoriel, et pourquoi pas participer à quelques séances de travail, car il a déjà perçu des fonds qui lui permettent d’être en contact avec les différents membres du groupe de travail, surtout que les formations seront bientôt planifiées.
S’agissant du Congo, la réunion initialement prévue jeudi dernier a été renvoyée à demain mardi. Par ailleurs, l’Institut National de la Statistique ne bouge pas toujours et vu que le Ministre et son directeur de cabinet sont en déplacement, ils sont obligés d’attendre leur retour pour toute action éventuelle. Néanmoins, ils vont organiser une réunion d’évaluation pour voir entièrement où ils en sont. Et selon ATTIPO, un grand événement s’annonce pour la mi-octobre et implique l’ensemble des structures, il serait bon pour eux d’avancer dans les travaux.
Au Cameroun, Mme TSAFAK rassure que les parties prenantes ont contribué et qu’à ce jour ils ont déjà répondu à toutes les sollicitations. Néanmoins, elle s’attendait à ce qu’il y’ait un check-in avec les experts du cabinet DBS pour s’assurer de la qualité des données attendues et pour qu’enfin son groupe passe à l’analyse et réalise un petit rapport qui sera transmis avec les questionnaires.

Il est convenu lors de cette réunion, de joindre le rapport synthétique de l’INS au rapport principal avant de distribuer ledit rapport. Il est demandé à l’Expert junior N°2 de s’assurer de la multiplication dudit rapport synthétique qui n’est disponible qu’en version française.

Concernant les activités de développement du capital humain, les membres de l’UGP analyseront le support pédagogique sur la planification et par la suite, ils feront le point avec l’expert en formation lundi prochain.

Enfin, il est faut noter que concernant les activités de l’Observatoire régional et plus précisément la sélection d’un prestataire pour la réalisation de la plateforme dudit observatoire, les offres de soumission des entreprises invitées à soumissionner sont attendues pour le vendredi 29 septembre prochain date limite.

La suite de la réunion a consisté au suivi de la mise en œuvre des recommandations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 2 =

Aller au contenu principal