La réunion a débuté ce jour par le suivi des activités de l’INS qui consistait essentiellement au contrôle et à la vérification des documents reçus et à définir ce qui reste à fournir au projet par l’INS dans le cadre du marché qui lie les deux parties.

Par la suite, nous avons évoqué les activités sur le “Développement du Capital humain”, il faut noter que l’Expert en formation a fait parvenir les deux (02) curricula pour les formations en “Gouvernance des TIC” et en “Planification des TIC”. À la suite de l’étude de ces documents, l’Expert senior en la personne de M. DIEUTOSS Evariste a soulevé des manquements en matière de gouvernance et il lui a été recommandé par le président de séance, de souligner cela dans un mail adressé à l’Expert en formation. D’autre part, les TdR pour la sélection des participants aux formations ayant été envoyés au courant du mois, leur validation était prévue ce jour mais est reportée pour lundi prochain et à la suite de cette validation, l’UGP prévoit de tenir informé les points focaux pour avoir leurs avis et suggestions.

Dans la suite, les échanges ont porté sur les questions de prises en charge des frais de sessions des groupes de travail. De ceux-ci, Il ressort que le Gabon et la RDC pourront percevoir les frais de sessions d’ici la fin de semaine à la suite de l’analyse et la vérification des pièces justificatives. Par ailleurs, l’Expert junior N°1 en la personne de M. MBOU Jean-Robert doit bien faire savoir aux points focaux nationaux que les justificatifs de cette dépense seront ramenés par les membres de l’UGP lors de leur descente. En prélude à ces descentes, une réunion est programmée pour la semaine prochaine pour échanger avec le cabinet DBS pour faciliter l’accès à la collecte des données dans les différents pays concernés par le projet. La descente au Congo devrait se faire le plus tôt possible et le cabinet DBS peut exploiter le groupe WhatsApp de ce pays pour commencer à échanger avec les membres de ce groupe de travail.

S’agissant des activités sur l’observatoire régional, il faut noter que l’ensemble des membres présents à la première sectorielle ne sont pas tous intégrés dans les groupes WhatsApp créés pour la circonstance et aucun membre inscrit n’a la possibilité de d’écrire dans ce groupe à part les administrateurs. M. FOGANG est chargé de relancer le Point focal sectoriel du Cameroun pour qu’on mette à la disposition des membres du groupe de travail sur l’Observatoire régional les documents devant faire l’objet d’une étude lors de la prochaine séance de travail.

Pour finir, le Président recommande à l’Expert junior n°2 en la personne de M. TANGHA NANA Christian Roméo, de vérifier le tableau des activités de l’Expert en formation et d’intégrer les différents jalons dans le tableau de suivi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =

Aller au contenu principal