La réunion a débuté ce jour par un point sur les différentes situations des Groupes de travail dans la sous-région. La descente de l’UGP et du cabinet DBS au Congo Brazza a été fructueuse dans l’ensemble. Le retour des missionnaires étant prévu ce jour par Douala aux environs de 16h00mn.

 

La situation sur le Groupe de travail de la RCA est toujours en standby, l’ancien directeur de l’ISSEA n’ayant pas encore pris service en RCA, celui-ci ne peut pas aider aux déblocages des rouleaux d’étranglement pour la bonne marche des activités du projet dans ce pays. Néanmoins, des échanges ont eu lieu avec le point focal sectoriel, qui a donné son accord de principe mais la personne désignée pour travailler avec l’UGP n’est pas joignable.

 

D’autre part, la situation entre le Cameroun et le Tchad n’étant pas résolue, celle-ci a un impact indirect sur les activités du projet au Tchad. Il est planifié une relance dans les prochains jours par l’envoi d’une nouvelle correspondance adressée au Ministre Tchadien chargé des TIC pour le déblocage de la situation de désignation d’un nouveau point focal sectoriel dans ce pays.

 

Concernant les aspects plan de communication, le président de séance demande la préparation pour expédition des kits de communication dans les Groupes de travail du Cameroun, de la RDC et du Gabon. L’étude de différents prestataires pour l’acheminement de ces kits sont en études, de même que les coûts liés à cela.

 

Les activités de «Développement du Capital humain» connaissent un lèger retard dû à des manquements observés dans les documents fournis par l’Expert en formation. Néanmoins, une séance de travail a été organisée entre l’Expert senior et ledit formateur pour corriger cela au courant de la semaine passée. Pour permettre d’avancer dans le chronogramme tel que fixé et se prémunir d’un quelconque manquement lors desdites formations, l’Expert sénior suggère de faire signer à l’Expert en formation une lettre d’engagement où celui-ci garantit la prise en compte de toutes les préoccupations de l’UGP lors des formations tant dans le volet Gouvernance des TIC que celui de la Planification des infrastructures. À la suite de cet engagement, la validation des curricula sera actée et le lancement de l’appel à candidature pour la sélection des candidats pour lesdites formations pourra se faire pour évoluer dans cette activité « développement du capital humain ».

 La suite de la réunion a consisté au suivi de la mise en oeuvre des activités et recommandations du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − 8 =

Aller au contenu principal